Partagez | .
 

 Les secrets sont éphémères, ou presque. | Sombris & Marianne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gif du profil :
› Points : 103
› Métier : Aide-cuisinière à la cafétéria
› Avatar : Jenna-Louise Coleman

avatar

Ouvrir

MessageSujet: Les secrets sont éphémères, ou presque. | Sombris & Marianne   Sam 9 Sep - 1:31


MARIANNE & SOMBRIS

Il faisait nuit et j'avais réussi à éviter le préfet de mon dortoir. J'étais en direction du grenier, là où j'attendais ma surprise nocturne. Communiquer avec les miens était très rare comme ma couverture était fragile. Un seul faux pas et c'était fichu. J'avais passé ma vie entière à protéger cette couverture et ne voulait pas risquer de décevoir ma famille. Ils étaient les seules personnes qui me connaissaient véritablement, qui m'aimaient réellement. Je ne voulais pas leur donner raison de m'abandonner.

Vêtue de ma robe de chambre en soie bleue, j'avais attendu que mes compagnes de chambre s'endorme pour courir sur le bout des pied jusqu'au septième étage. J'étais munie de ma baguette en main et m'étais posée dans une sale, attendant un oiseau de papier spécial. Le regard rivé à travers la fenêtre, je pouvais voir le reflet de la lune sur la rivière entourant Poudlard. Aucun son ne pouvait se faire entendre. C'était comme si j'étais devenue sourde. Soudainement, quelques bruits de pas très légers vinrent briser ce silence. Tenant fort ma baguette dans ma main droite, j'attendis de voir qui d'autre pouvait bien être debout à cette heure tardive.

Qu'est-ce que tu fiches ici toi ?



noirceur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
› Points : 65
› Métier : Étudiant/Futur Aurore
› Avatar : Steven Strait

avatar

Ouvrir

MessageSujet: Re: Les secrets sont éphémères, ou presque. | Sombris & Marianne   Sam 9 Sep - 15:54

- Tu sais bien que je ne dors jamais. Je trouve ça encore ironique que les gens croient que toute ces rumeurs à mon sujet puissent être vraie alors qu'ils te croient blanc comme neige. Pourtant il suffit de te voir jouer les anges pour voir que tu as des cornes Marianne.

Bien sure je dormais comme tout le monde mais je ne dormais que 6h par jour et répandu sur chacun de mes temps libre alors je passais la nuit debout ainsi que mes journées d'école sans problème. Il ne s'agissait de rien d'autre qu'une illusion causé par la particularité de mes habitudes de vie. Je passais généralement mes nuits au 5ième étage. La salle de bain des préfets m'avait laissé plusieurs occasions d'admirer des femmes plus vieille que moi dans leurs plus simple tenue lorsque j'avais l'âge de découvrir et d'apprécier cette vue, mais de nos jours, les femmes m'apparaissaient plutôt décevante. Mon père parlait des femmes comme du chef d'oeuvre de la création et de notre famille comme une famille condamné à ne pas pouvoir en apprécier toute la beauté et la complexité, mais la réalité était que... les moeurs et normes de leur comportement de nos jours me dégoutaient quelques peu. Marianne était un ange cornu qui s'assumait. Elle ne jouait pas les vierge éffarouché dès que le mot magie noire était prononcé (même si pour cacher son identité, elle jouait les victimes à l'occasion). Sous un certain angle, Marianne m'apparaissait aussi banale que toute ces femmes que je ne prenais même pas la peine de regardé : hypocrite, menteuse et sans coeur. Les rares femmes qui méritaient mon respect y avaient droit aisément

- Sous la lumière de la lune Marianne... tu embellis, mais trêve de bavardage... je ne voudrais pas te déranger dans ce que tu faisais avant mon arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gif du profil :
› Points : 103
› Métier : Aide-cuisinière à la cafétéria
› Avatar : Jenna-Louise Coleman

avatar

Ouvrir

MessageSujet: Re: Les secrets sont éphémères, ou presque. | Sombris & Marianne   Sam 9 Sep - 17:54


MARIANNE & SOMBRIS

Sombris. Homme à qui la réputation précédait. Malheureusement pour lui, il n'avait pas le talent que j'avais pour plaire à tous, tous sauf lui. Il n'était pas fourbe ni stupide, je devais bien lui donner ça. Toutefois, il fallait des années pour comprendre tout mon passé et mes intentions. Des années que Sombris n'avaient pas sur moi. Jouer les détectives n'avait été que son travail à temps partiel et ça m'allait amplement comme ça. L'Ordre de l'Ouroboros n'allait pas perdre la face si j'étais découverte, simplement un soldat bien placé. Mais je savais que la vengeance aurait été lente et solide si jamais cela venait qu'à arriver.

Des cornes qui piquent si jamais tu te le demandes, souris-je cruellement. Le point positif de toute cette histoire, c'était que personne n'allait croire Sombris, pas à mon sujet. Sa famille n'avait pas le meilleur des noms dans le monde des sorciers, contrairement à moi. J'étais orpheline, à priori, et abandonnée. Deux points que personne n'osaient remettre en question par délicatesse. Tout le monde hormis Sombris. C'est dommage pour toi que j'étais ici pour rien en particulier. Tu peux dégager maintenant, à moins que tu sois venue ici dans l'espoir de te rincer l'oeil ? lançai-je rhétorique, les bras croisés et le sourcil arqué.

Je jetai un coup d'oeil vers l'extérieur. Un petit point blanc semblait s'approcher dans le ciel. Je pouvais apercevoir cette petite silhouette blanche qui s'approchait et compris que ce n'était autre que le message que j'attendais. De ma baguette, je jetai subtilement un sort de destructum au papier dans ma tête et le vis brûler en un instant. La déception pouvait se lire sur mon visage, mais je fis passer cette émotion rapidement. Je n'aurai simplement pas cette mission cette semaine ou quelqu'un tenterait de recommuniquer avec moi d'une quelconque façon. Rien ne valait le coup d'attirer encore plus l'attention de Sombris.



noirceur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
› Points : 65
› Métier : Étudiant/Futur Aurore
› Avatar : Steven Strait

avatar

Ouvrir

MessageSujet: Re: Les secrets sont éphémères, ou presque. | Sombris & Marianne   Sam 9 Sep - 19:06

-Oh, mais pas un instant je n'ai douté que ces cornes puissent piquer. Pas un instant je n'ai douté que les gens autour de toi puissent finir par regretter de t'avoir un jour connu. N'es-ce pas le fardeau des hommes que d'être déçu par les femmes après tout. Sache Marianne que selon moi tu ne peut jamais être quelque part pour rien en ce qui te concerne. Tout ce que tu fais à mes yeux c'est de remplir des fonctions. J'ignore ce que tu fais et avec qui tu le fais mais j'ose espérer que tu n'entraineras pas trop de gens dans ta chute personnelle. Je ris déjà à la simple idée qu'un jour je redorerai le blason de ma famille alors que toi tu saliras ta famille. Tout du moins celle que tu auras possiblement un jour. C'est avec plaisir que je vais m'en aller. Se rincer l'oeil sous-entend une vue qui soit susceptible de me plaire.

Je commençais à trouver louche le fait que son attention soit autant porté vers l'extérieur. Un loup-garou n'aurait pas autant prêter attention à la lune que cette jeune femme ne le faisait en ce moment. Je tournai mon regard vers le couloir de l'étage me disant qu'à moi qu'elle veuille me dire quelque chose de vrais, je n'allais surement pas l'entendre me débiter des mensonge en série. Marianne était une femme à part, bien que je détestais l'admettre, la vie m'aurait paru plus morne sans ce tirage de cheveux constant avec elle. C'était un peu comme Shepherd que je n'imaginais pas vivre sans celui-ci.

- Au fait, Marianne tu devrais faire attention, ton haut ses coincés dans ta culotte à l'arrière... je dis ça simplement pour t'éviter une gêne quelconque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gif du profil :
› Points : 103
› Métier : Aide-cuisinière à la cafétéria
› Avatar : Jenna-Louise Coleman

avatar

Ouvrir

MessageSujet: Re: Les secrets sont éphémères, ou presque. | Sombris & Marianne   Sam 9 Sep - 21:57


MARIANNE & SOMBRIS

De toutes ses paroles, il y avait trois choses que je pouvais ressortir : il était très concentré sur la relation femme-homme, il ne me connaissait définitivement pas et il n'avait pas peur d'être indélicat. Je me demandais s'il serait dégoûté de savoir que je préférais les femmes bien que les hommes m'attiraient également. Cela m'importait peu que les gens que j'avais côtoyé puisse regretté de m'avoir rencontré. Je n'avais jamais appris à ressentir les sentiments tels que la compassion et même l'attachement. Ce n'était pas comme ça que j'avais été élevée. Je faisais les choses en grand et pas qu'un peu pour l'Ordre.

Comment pourrais-je salir le nom de ma famille si je n'en ai pas ? Peut-être ne savait-il pas que ce nom m'avait été donné par l'orphelinat qui m'avait prise sous son aile lors des étés pour protéger ma couverture. Mes parents -sorciers des ténèbres- m'avaient prénommé Souffrance, simplement pour que je puisse me reconnaitre. Cependant, il avait l'air certain de ses avancées pour me menacer ainsi de chuter. Personne ne savait pour ma véritable allégeance, ni même que j'avais été élevée par l'Ordre. Je le laissai donc parler et fis en sorte que ses paroles m'atteignent le moins possible. Je soupirai en riant lorsqu'il me fit le coup de la culotte afin de m'embarrasser. Vraiment ? C'est bizarre que mon peignoir soit pris dans ma culotte... Je n'en porte pas.

Je m'accotai sur le mur en brique derrière moi et fixai Sombris. Comment cela se faisait-il qu'un homme comme lui soit si attiré à rendre justice à soi-même ? Qui lui avait-il appris à penser de cette façon et comment l'avaient-ils fait ? Dis-moi Sombris, qu'est-ce qui te fait croire que j'ai simplement quelque chose à cacher ? Pourquoi aurais-je pris le cursus d'artisanat et passé autant d'effort à réussir dans ce programme ?



noirceur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
› Points : 65
› Métier : Étudiant/Futur Aurore
› Avatar : Steven Strait

avatar

Ouvrir

MessageSujet: Re: Les secrets sont éphémères, ou presque. | Sombris & Marianne   Sam 9 Sep - 22:58

Pour ce qui est de ton nom de famille, lorsque tu te marieras avec un homme (ou une femme) tu en obtiendras un. Si jamais tu enfante et que tu décide d'avoir un enfant, tu seras forcé légalement de lui donné un nom de famille dans le cas ou tu n'en aurais pas et son nom serait associer au tien pour toujours. Naturellement ce ne sont que quelques manières pour toi d'avoir une famille, mais je me doute bien que ça ne sera jamais ton cas. Sache néanmoins que pour ma part je ne crois pas un instant en cette histoire de compte de fée que tu tente de me faire passer. L'histoire purement stéréotypé du "Enfant abandonné à l'orphelinat, n'ayant aucun parents connu". Peut-être que si un jour tu dois t'occuper de la sécurité de quelqu'un d'autre que toi même, tu changeras ta manière d'opérer.

Lorsqu'elle dit ne pas porter de culotte je me considéra chanceux d'être dos à elle car ces simples parole me firent rougir. - Écoute j'ai vue que ton peignoir était coincé que du coin de l'oeil alors si ce n'est pas dans ta culotte, ça doit être dans ta fourche alors car ton peignoir est bel et bien coincé... quelque part... dans le bas de ton dos... tu vois ?

- Ce qui me fait croire que tu as quelque chose à cacher, c'est le fait que tu sois flou. Tu ne conviens à aucun genre de personnes. De plus Shepherd te déteste et c'est bien connu que le chien est l'animal le plus intelligent émotionnellement sur terre au point qu'il nous surpasse. Ensuite, j'ai toute la misère du monde à t'apprécier et ce... malgré le fait que j'aimerais pouvoir y arriver comme Victoria y arrive. Je t'imagine bien prendre le cursus artisanat car il ne s'agit uniquement que de métier destiné à passé sous les radars. Soyons honnête, du peu que je sais de toi tu as trop d'ambition pour que ça soit crédible de t'imaginé en tailleur de tenue de sorcier ou en fabricant de balais ou de baguette. Pour ce qui est de tes efforts en sort, je sais très bien que tu veux t'assurer d'être dans cette école aussi longtemps que possible. Quelle meilleur couverture pour une femme de ton âge quand on fait partie d'un truc louche que d'être à l'écart des autres. Si il y a une qualité que je t'ai toujours donné c'est bien l'intelligence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gif du profil :
› Points : 103
› Métier : Aide-cuisinière à la cafétéria
› Avatar : Jenna-Louise Coleman

avatar

Ouvrir

MessageSujet: Re: Les secrets sont éphémères, ou presque. | Sombris & Marianne   Sam 9 Sep - 23:52


MARIANNE & SOMBRIS

Comme si ça allait être un jour dans mon intérêt d'avoir des enfants et d'être mariée. La vie était trop courte pour se soucier des choses de ce genre. Je laissais ça aux bonnes personnes de ce monde et aux gens dont l'intention était de répandre notre allégeance. Je ne pouvais penser à quelconque façon de faire de mon temps un élevage de bambins. Bien entendu, je ne confesserai jamais ces choses à personne. Je préférais donc rien dire. Il parlait comme s'il savait tout, comme s'il connaissait toute mon histoire et qu'il avait été là tout le long de mon parcours.

Je vérifiai mon peignoir afin d'être certaine qu'on ne voit rien de ma pudeur. En effet, il n'était pas prit à nul part. Autrement j'aurais senti un sacré coup de froid. Peut-être que plus tôt, il avait été prit à un endroit quelconque, mais pas en ce moment. Je le laissai donc terminer son monologue incessant sur le pourquoi j'étais tellement haïssable et détestée de tous. Cela était assez difficile à croire comme je restais silencieuse la plupart du temps. Néanmoins je pouvais croire que c'était son impression de moi. Il avait le droit d'avoir son opinion, ses propres pensées.

Il est vrai que cela ne se peut pas. Que quelqu'un ne puisse pas devenir orphelin, détester s'attacher aux autres et en plus devenir artisan. Tout ça vient du hasard et ne pourrait jamais arriver à quelqu'un comme moi. C'est vrai après tout, quelles raisons aurais-je de vouloir une vie comme celle-là ? dis-je d'un ton sarcastique. Je décidai de m'accouder sur le rebord de la fenêtre en pierre et de me pencher sur le cas de Sombris.



noirceur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
› Points : 65
› Métier : Étudiant/Futur Aurore
› Avatar : Steven Strait

avatar

Ouvrir

MessageSujet: Re: Les secrets sont éphémères, ou presque. | Sombris & Marianne   Dim 10 Sep - 2:32

- Ne vois tu pas tout ce qui cloche dans ton discours Marianne ? Si tu as bel et bien vécu dans un orphelinat et que tu n'as pas apprécié y vivre c'est que tu avais conscience que cet endroit avait à peine de quoi subvenir à tes besoins non ? Que ces besoins soit matériels ou émotionnels j’entends bien et dans ton cas comme les émotions ne semblent pas t'étouffer... Pourquoi choisirais-tu un métier à peine susceptible de te donner les conditions dans lesquelles tu as grandit. Un métier ou tu serais de surcroit tout en bas de l'échelle à toujours devoir exaucé les souhaits des gens alors que visiblement comme tu viens de l'admettre, tu en as rien à faire de lier des liens avec les autres/ le social. C'est tout à fait vrais, je ne comprend pas un instant pourquoi tu choisirais une vie contradictoire à ce que tu dis toi même ne pas apprécier. Ton sarcasme ne m'atteint pas, mais comme toujours tu me prouve que ton comportement est tout ce qu'il y a de plus étrange et illogique.

- Dit moi, pourquoi avoir choisi le 7ième étage pour "ne rien faire en particulier" comme tu dis. Cet étage est banale comparé aux autres non ? Enfin je demande par curiosité. Je te vois mal comme une femme qui aime les trucs banals et la plupart des élèves de cet école me trouve étrange d'apprécier autant la nature alors je te vois mal être montée jusqu'ici pour apprécier la cime des arbres de la forêt interdite ou encore admirer l'éclat de la lune dans le lac noir. Si tu es si confiante que moi et Shepherd nous nous méprenons sur toi... tu n'auras aucun problème à me parler de toi et de tes goûts n'es-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gif du profil :
› Points : 103
› Métier : Aide-cuisinière à la cafétéria
› Avatar : Jenna-Louise Coleman

avatar

Ouvrir

MessageSujet: Re: Les secrets sont éphémères, ou presque. | Sombris & Marianne   Dim 10 Sep - 3:21


MARIANNE & SOMBRIS

C'était étrange de se voir décrite par quelqu'un qui nous connaissait à peine. Cela était comme s'il me parlait de quelqu'un que je ne connaissais pas. Je ne savais pas si c'était parce que je faisais un travail exceptionnel en cachant mes secrets ou si c'était parce que je n'étais pas capable de refléter les parcelles simplistes de moi-même. Après tout, qui m'aurait compris si j'avais dit la vérité ? Personne. J'avais donc pris la décision de rester distante et discrète sur ma véritable nature. J'aurais été seule dans les deux cas de toute façon. Il s'agissait simplement de choisir la solitude qui convenait le mieux.

N'aimant pas sa manière de parler de mon choix de cursus, je restai détournée de lui. C'était vrai de dire que j'adorais l'artisanat. Quelque chose s'animait en moi à chaque fois que j'avais à construire un objet magique. Que cela soit une baguette ou un balai, mon talent et mon art trouvaient toujours la place pour s'exprimer. C'était les seuls instants où je pouvais vraiment m'abandonner à moi-même sans que personne ne remarque que mon interprétation était terminée. Je ne m'attend pas à ce que tu comprennes. Je suis venue ici pour la solitude. Personne ne vient ici habituellement, ce silence sans ronflements fait du bien pour réfléchir.

Si cela pouvait faire en sorte qu'il me lâche un peu les baskets, je ne voyais pas d'inconvénient à ce qu'il sache ce que la vraie Marianne aime dans la vie de tous les jours. Si tu veux apprendre à me connaître, je peux te dire l'essentiel, mais cela va prendre du temps pour pouvoir bien me cerner. Je ne m'ouvre pas facilement. On peut même faire un compromis pour que cela ne soit pas gratuit. Pourquoi ne me racontes-tu pas comment est le vrai Sombris en dessous de toutes ces fausses rumeurs ?



noirceur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
› Points : 65
› Métier : Étudiant/Futur Aurore
› Avatar : Steven Strait

avatar

Ouvrir

MessageSujet: Re: Les secrets sont éphémères, ou presque. | Sombris & Marianne   Dim 10 Sep - 17:05

-Je comprend parfaitement ce genre de ressentis. J'ai moi aussi besoin de solitude, tu vois bien que Shepherd n'est pas là... pourtant je ne me sépare jamais de ma belle boule de poils d'amour. J'adore errer dans cette école. Elle est inspirante. Remplie de rêves de jeunes gens qui, pour la plupart ignore que Magie ne veut pas nécessairement rêves. Néanmoins en ce qui concerne les ronflements, je ne peux pas vraiment te comprendre... les seuls fois ou j'ai dormis dans la salle commune des pouffsouffle sont les rares fois ou une jolie fille m'avait offert de passer la nuit avec elle. Vue que je vis relativement près d'ici, j'ai plutôt tendance à choisir mon lit plutôt que celui d'une école ou 1000 personnes ont dormit avant moi.

Je souris lorsqu'elle me dit qu'elle voulait bien me parler d'elle, mais seulement sur la généralité des choses, mais j'étais d'accord à condition qu'elle en fasse autant.

- D'accord alors nous nous contenterons de l'essentiel, mais j'en ferai de même. Ni plus ni moins que l'essentiel. Que veux-tu savoir sur le vrais Sombris ? Il est évident que je ne suis pas tel que les vent de couloirs me décrivent alors qu'es-ce qui t'intrigue en particulier ? Je la regardais d'un air interrogateur. La vérité à mon propos je ne la cachais pas. Il était évident que quiconque voulait savoir mon histoire... n'avait qu'à s'informer. La seule chose que les gens ignoraient c'était que mon oncle était toujours en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Ouvrir

MessageSujet: Re: Les secrets sont éphémères, ou presque. | Sombris & Marianne   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les secrets sont éphémères, ou presque. | Sombris & Marianne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» [Underland] Ce qui est rare est à moi et tes secrets seront miens ! [PV: James Wolf & Lena Carter]
» james&astaria ~ les secrets sont faits pour être révélés, de toutes façons.
» [RP Uridan & Alekseï] « Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
» [Mission] Les secrets les plus cachés sont les plus intéressants à trouver • Eoghan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reducto :: Hogwarts :: Septième Etage-